Technologie

L’essentiel à savoir sur le dépoussiérage industriel

industrie

Dans un environnement de travail, la qualité de l’air constitue un paramètre déterminant. Il est donc recommandé de recourir à un système de dépoussiérage industriel, afin d’éliminer les poussières et autres particules polluantes en suspension dans l’air. Une mesure qui permet de protéger les travailleurs, mais aussi l’ensemble des outils de production.

Les différents types de dépoussiéreurs

On distingue différents types de systèmes de dépoussiérage, dont des dépoussiéreurs à manches, des dépoussiéreurs à poches, des filtres à cartouches ou encore des filtres par voie humide. Pour choisir le dispositif correspondant aux attentes d’un environnement de travail, les professionnels se réfèrent, entre autres, à la nature des poussières.

Il est aussi possible de classer les dispositifs existants en deux catégories, à savoir les dépoussiéreurs avec contact mécanique et les dépoussiéreurs sans contact mécanique. Les premiers s’adressent aux films en défilement et mettent en œuvre des techniques d’ionisation, de soufflage air comprimé et d’aspiration. Adaptés au procédé d’impression par marquage à chaud ou sérigraphie, ils sont très courants dans l’industrie du textile et de l’imprimerie, mais aussi chez les convoyeurs et les concepteurs de films imprimés. Leur rôle dans le traitement de surface est également considérable. En effet, les dépoussiéreurs avec contact mécanique sont sollicités pour nettoyer des pièces métalliques, en leur débarrassant de tous types de salissures. Elles peuvent ainsi être intégrées dans la machine, sans un renouvellement du dépoussiérage industriel avant l’impression ou la gravure.

Les dépoussiéreurs sans contact mécanique ont quant à eux le mérite d’amoindrir les risques de dommages sur la surface à traiter. Ils incluent notamment un traitement antistatique, afin d’optimiser les échanges électrostatiques entre les poussières et la surface. Certains dispositifs mettent les poussières en suspension, pour mieux les aspirer.

Les missions des professionnels du dépoussiérage

Les professionnels du dépoussiérage industriel ont pour vocation première de garantir la productivité optimale de leur clientèle. Leur prestation comme par une étude minutieuse de l’environnement de travail (postes de travail, méthodes de fabrication…). Certains paramètres comme la vitesse et le débit d’air sont aussi pris en compte. Ce procédé leur permet de concevoir et de dimensionner le système de dépoussiérage, en référence aux réglementations en matière de sécurité, santé et environnement. L’assemblage et la mise en service du dispositif relèvent aussi de leurs compétences. Certains professionnels proposent aussi des services après-vente et un contrat d’entretien valable sur toute la période d’utilisation du dépoussiéreur. En effet, au fil du temps et de l’accumulation des poussières, celui-ci requiert un entretien complet et régulier pour qu’il conserve toute son efficacité.

Poussières explosives

Dans le cas des poussières explosives, il faut un système de dépoussiérage conforme à la directive Atex. Toutes les entreprises recourant à des substances inflammables sont concernées par cette réglementation. Parmi elles, on note les usines de transformation du bois, de transformation des métaux, ou encore certaines entreprises agroalimentaires et de recyclage. La réglementation Atex impose des prescriptions minimales concernant les appareils et les systèmes de protection utilisés en atmosphères explosives.

En outre, le dispositif de dépoussiérage peut être agrémenté de systèmes venturi à air comprimé dotés de flexible et d’aspirateurs. Les professionnels du dépoussiérage mettront surtout au point un dispositif en adéquation avec les prescriptions des CARSAT, ainsi que les préconisations des guides de ventilation de l’INRS.

Le dépoussiérage par surpression

Pour empêcher la formation de poussières à l’intérieur des armoires électriques, il faut les soumettre à une pression positive. Le dépoussiéreur centralise alors la production d’air filtré, lequel sera distribué équitablement sur tous les tableaux électriques. Ce mécanisme de dépoussiérage par surpression crée surtout un courant d’air de l’intérieur vers l’extérieur des armoires, pour mieux les protéger des poussières. Par la même occasion, ce système de dépoussiérage assure aussi le refroidissement du tableau électrique.

Le dépoussiérage dans une industrie chimique

Dans une industrie chimique, les moyens de transformation (concasseur, tour d’atomisation, broyeur…) et de manipulation (manutention, vide-sacs, dépotage…) constituent des sources de poussières pathogènes. Les travailleurs sont alors exposés à des risques élevés de gênes respiratoires et de réactions allergiques. Pour pallier cette situation, la mise en place d’un système de dépoussiérage industriel ergonomique est de mise. L’idée est surtout de capter les polluants à la source. Ainsi, des études du process et un listing des points d’émissions de poussières sont faits au préalable.

Le dispositif de dépoussiérage inclut des capteurs, lesquels seront raccordés à une unité d’aspiration centralisée et chargée de traiter les poussières captées. Par la suite, il rejette l’air ainsi épuré dans l’atmosphère. A noter que ce mécanisme en conformité avec les réglementations européennes en vigueur est très courant dans les usines de traitement de biocombustibles, d’engrais chimique et d’autres substances dangereuses.

Équipée d’une telle installation de dépoussiérage, une industrie chimique assure un environnement de travail optimal à ses employés. Ces derniers peuvent alors se passer d’un accessoire de protection respiratoire individuelle.

Laisser un commentaire