Tourisme / Voyage

Les trois règles d’or pour bien acheter son camping-car

Ça y est, c’est décidé ! Vous allez partir à la découverte de nouvelles contrées, sillonner les routes de France – et plus si affinité – à bord d’un camping-car. Mais voilà, même si cette perspective vous séduit, mieux vaut prendre le temps d’y réfléchir à deux fois avant de se lancer. À l’image d’une voiture ou d’une maison, mieux vaut se laisser guider pas-à-pas pour trouver celui qu’il vous faut, acheter le camping-car qui vous correspond. Pour cela, laissez-vous guider …

Astuce numéro 1 : définissez vos besoins

En fonction de vos exigences, de l’utilité que vous en aurez, vous pourrez affiner votre recherche et trouver plus facilement le camping-car qui vous correspond parmi un large choix. Posez-vous pour cela les bonnes questions.

Que comptez-vous en faire ?

Souhaitez-vous voyager en famille, entre amis, en amoureux ?

Partirez-vous une semaine, un mois, une année ?

Parmi les personnes qui vont vivre à bord, certaines ont-elles des problèmes d’agilité, de souplesse, un handicap particulier ?

Préférez-vous emprunter les chemins de fortune ou les belles routes fraîchement goudronnées ?

Êtes-vous sensible au froid, à la chaleur, aux deux ?

Préférez-vous un confort spartiate ou le camping-car sera votre deuxième maison ?

Ferez-vous escale dans un camping, une aire de service ou vivrez-vous d’amour et d’eau fraîche en camping sauvage ?

Autant d’exemples de questions qui vous permettront d’orienter vos recherches. En effet, si vous partez en hiver, mieux vaut s’assurer que l’isolation est suffisante. Pour une circulation sur les grands axes, mais aussi sur les chemins de traverse, vous y gagnerez en optant pour un camping-car qui permet de passer en mode 4×4. Idem pour le confort. S’il représente une seconde maison à vos yeux, ce dernier sera certes confortable, mais moins maniable et la charge utile sera également moindre. Dans la mesure où vous privilégiez le mode camping, il s’avère inutile d’opter pour une salle de bain spacieuse.

Pour vous aider à vous y retrouver, classez vos critères – confort, autonomie, design, motorisation notamment – par ordre de priorité. Et, surtout, gardez à l’esprit qu’il vous faudra trouver un endroit pour le garer lorsque vous ne l’utiliserez pas et surtout veiller à bien le nettoyer.

Astuce numéro 2 : choisir la bonne famille de camping-car

Fourgon, van, camping-car profilé, pick-up, camping-car intégral ou encore capucine, ce sont une multitude de catégories qui s’offrent à vous. Chacune présente des avantages et des inconvénients. Pour s’y retrouver dans tout ce micmac, n’hésitez pas à bien vous renseigner au préalable. Pour exemple, le fourgon est idéal pour ceux qui recherchent quelque chose de compact, le modèle « capucine » est idéal pour avoir un couchage supplémentaire au-dessus de la cabine, le profilé confère une excellente tenue de route, les intégraux sont au top du luxe d’un point de vue confort.

Dans tous les cas, vérifiez que l’ossature n’est pas en bois pour éviter les infiltrations d’eau, que le toit soit antigel, proscrivez le mobilier en lamifié, optez pour un modèle ayant une même contenance pour l’eau propre et usée sans oublier de vérifier le confort et l’accessibilité du couchage. La charge utile doit être au moins de 450 kilogrammes sans oublier de vérifier les garanties constructrices ainsi que le service après-vente.

Astuce numéro 3 : définir son budget

Fixez-vous un montant limite à ne pas dépasser afin de ne pas vous mettre dans la panade financièrement. Inutile d’avoir les yeux plus gros que le porte-monnaie. Ensuite, prenez le temps de comparer les prix sur des modèles présentant les mêmes caractéristiques – motorisation équipements – et veillez à ce que le bon de commande soit bien le reflet de ce que vous souhaitez

Laisser un commentaire