Psychologie

La susceptibilité : un ennemi à combattre

Conseils pour ne plus être susceptible

Quand une personne prend mal les dires, réagit de façon excessive et prend toutes les remarques comme négatives : c’est une personne susceptible. Cette manie à interpréter les choses de manière négative est le résultat d’un manque de confiance en soi. La susceptibilité est un défaut que l’on n’ose jamais dire à voix haute. Les personnes susceptibles l’avouent rarement, et la majorité s’en défend. La susceptibilité affecte énormément l’entourage, les collègues de bureau, mais aussi la productivité au travail. C’est un ennemi qu’il faut impérativement combattre pour le bien de tous.

Définition de la susceptibilité

La susceptibilité est définie comme étant un trouble de comportement, dont la conséquence est la souffrance permanente. Elle est également perçue comme étant une hypersensibilité narcissique liée à l’image de soi. En général, une personne susceptible est une personne très sensible dans son amour-propre. Tout le monde est plus ou moins susceptible, mais à un degré différent.

Selon des études menées, il existe trois familles d’hyper susceptibles : les timides qui ont un manque d’estime d’eux-mêmes, les narcissiques qui ont un sentiment de supériorité et qui pensent qu’ils ont toujours droit à des traitements de faveur, et enfin les paranoïaques, qui se sentent toujours persécutés.

Comment bien prendre les remarques d’autrui ?

Aux moindres mots, une personne susceptible peut être choquée et offensée. Afin de sortir de ce sentiment de mal-être, il faut s’exercer de temps en temps. La base de tous les maux est le dialogue. Le dialogue permet de connaître les sentiments et les réflexions des personnes. Une personne susceptible doit alors briser la glace, en creusant la remarque faite, pour mieux la comprendre et de ne pas faire de fausses interprétations. Toutefois, si vous pensez qu’une remarque est déplacée, n’hésitez surtout pas à le dire et à l’exprimer ouvertement, afin que la personne puisse également se rendre compte de ces propos déplacés ou bien, afin qu’une discussion claire s’établisse. Si votre susceptibilité a atteint un très haut niveau, consulter un spécialiste : psychothérapeute, qui vous aidera à se retrouver et renouer avec vous-même, de comprendre l’origine de cette incompréhension d’autrui et de mieux vivre en société.

Astuces pour communiquer avec des personnes susceptibles

Les personnes susceptibles ont tendance à prendre à travers tout ce que l’on dit. Il est alors nécessaire de savoir comment bien se comporter avec eux afin de ne pas les offenser et les blesser. Tout d’abord, il faut bien expliquer, c’est-à-dire ne rien laisser au hasard des points de la discussion, car une personne susceptible pourra prendre mal le manque d’informations. Ensuite, il faut toujours éviter les conflits en adoptant une attitude ouverte, compréhensive et à l’écoute de la personne. De ce fait, le message sera bien passé et perçu, sans blesser la personne. Il faut également rétablir la communication avec l’hyper susceptible, en prenant soin qu’il remarque qu’il compte à vos yeux et que vous s’intéressez à lui. Concentrez-vous sur lui et prenez soin de bien choisir les mots adéquats.

Laisser un commentaire