Enfant / Bébé

La peau de bébé réagit aux couches ?

Un bébé qui a les fesses rouges, voire irritées, souffre généralement d’un érythème fessier. Les frottements de la couche et les macérations accentuent le mal. En y remédiant au plus tôt, vous évitez la surinfection et la prolifération d’un champignon dénommé candida albicans. Gros plans sur les traitements et les solutions pour lutter contre l’érythème fessier.

Les couches jetables naturelles pour éviter l’érythème fessier

Comme la peau de bébé se révèle nettement plus fine et plus fragile, elle s’irrite facilement au contact des couches, des selles et de l’urine. N’oublions pas que les prises d’antibiotiques rendent les selles acides, ce qui favorise les érythèmes fessiers.

De même, les poussées dentaires, la diarrhée, les traitements anti-reflux figurent parmi les principaux facteurs favorisants l’érythème fessier. Par ailleurs, il arrive que bébé ne supporte pas les produits utilisés pour les changes. Sinon, le problème vient des matières qui composent ses couches.

Pour y remédier, les fabricants misent sur des couches testées dermatolologiquement. Ainsi, des entreprises proposent des couches naturelles jetables afin de préserver la peau de bébé. L’une des marques disponibles sur le marché propose notamment des couches et couches-culottes ainsi que des lingettes composées de produits naturels. Une véritable révolution pour les soins de bébé ! Sur le site de la marque, vous trouverez notamment des couches produites à partir de cellulose issue de forêts bien gérées et certifiées FSC.

Il va sans dire que les substances nocives sont exclues. Pour preuve, les couches portent la certification Oeko-Tex Standard 100, un véritable gage de qualité. Exit les couches lavables qui en plus de causer les macérations représentent beaucoup de travail en matière de lavage et de séchage.

Quoi qu’il en soit, le choix de la couche se révèle crucial pour remédier ou prévenir l’apparition de l’érythème fessier chez le bébé.

Fesses rouges de bébé : les traitements efficaces

Dans la majorité des cas, l’érythème fessier disparaît sans médication particulière. Il est tout de même recommandé d’appliquer les soins visant à soulager l’inconfort de votre bébé. Ainsi, pour éviter que les selles et l’urine ne souillent encore plus sa peau délicate, pensez à changer très régulièrement la couche.

Lavez délicatement les petites fesses de bébé avec de l’eau tiède additionnée de quelques gouttes d’huile d’olive. À défaut, vous pouvez opter pour un savon doux hypoallergénique. Séchez ensuite la peau sans frotter.

Pour préserver la peau de bébé, appliquez un onguent non parfumé contenant de l’oxyde de zinc. En revanche, évitez le talc qui, en plus d’irriter les fesses, peut affecter ses petits poumons. D’ailleurs, si les rougeurs se révèlent trop importantes et particulièrement incommodantes, laissez votre bébé les fesses à l’air.

Si les irritations ne disparaissent pas au bout de 5-6 jours, consultez un médecin qui prescrira éventuellement des antifongiques ou un autre traitement adapté.

Prévenir l’érythème fessier : les petits gestes essentiels

Malgré les idées reçues, il est tout à fait possible de prévenir les fesses rouges chez le bébé. Dans un premier temps, évitez les couches trop serrées ainsi que les culottes en plastique qui engendrent les macérations. En sus, privilégiez les couches jetables et dépourvues de composants nocifs. Il s’avère aussi que les bébés allaités seraient moins exposés aux irritations de la peau.

Prenez aussi l’habitude de vous laver les mains après chaque change afin de réduire les risques d’infection. Enfin, appliquez régulièrement des crèmes de change qui forment un écran protecteur. De plus, privilégiez les lingettes hypoallergéniques et composées d’ingrédients naturels qui se révèlent beaucoup moins agressives.

Laisser un commentaire