Santé

FUT ou greffe robotisée : quelle solution choisir ?

La calvitie, première source d’angoisse chez les hommes

La calvitie androgénétique est héréditaire et peut même sauter des générations. Elle atteint un homme sur trois en France et même si certains compléments alimentaires et médicaments ont pour but de stopper ou d’encourager la repousse capillaire, leurs applications locales peuvent être fatigantes au bout d’un certain temps.

Effectuer toujours les mêmes gestes quotidiennement en prenant les compléments alimentaires et en plaçant le produit sur les racines aide effectivement à renforcer les cheveux et à anticiper la prochaine chute, mais le résultat n’est pas garanti et vous demeurez toujours dans l’angoisse que de futurs cheveux tombent malgré tous vos efforts.

Beaucoup de temps (et d’argent) sont finalement engagés dans l’espoir que s’arrête ce fléau mais sans que cela vous rassure pour autant. Pourtant, il existe une méthode radicale pour contrer cette maladie : il s’agit de la greffe de cheveux.

La greffe de cheveux FUT

La greffe FUT est une greffe de cheveux manuelle consistant à extraire une bandelette de cheveux assez fine mais plutôt longue de l’arrière du crâne, au niveau de la couronne. Le bistouri vient découper soigneusement cette bandelette en n’oubliant pas de sélectionner le cuir chevelu et les bulbes qu’elle contient.

L’équipe de techniciens procède ensuite au retrait de chaque unité folliculaire (UF) à l’aide d’un microscope et trie ces différentes UF selon le nombre de cheveux qu’elles contiennent.

Une UF peut contenir de 1 à 4 cheveux et ne sera donc pas placée aux mêmes endroits selon le nombre de cheveux, puisque certaines parties nécessitent plus de volume (comme le haut du crâne ou les parties nues), tandis que d’autres parties sont moins volumineuses (comme la partie frontale ou celle derrière les oreilles.

La greffe robotisée ARTAS

La greffe robotisée a révolutionné le monde la perte de cheveux. Pour la première fois de l‘histoire, il est possible, grâce à la machine ARTAS (disponible à Paris dans le centre the clinic) , d’extraire et d’implanter les unités folliculaires sans même avoir besoin de toucher le crâne du patient.

C’est le système robotisé qui s’occupe de tout : analyse des greffons, de la structure et de l’épaisseur des cheveux, de la consistance du cuir chevelu, du degré d’angulation dans lequel implanter le cheveu, et même du choix des cheveux à utiliser pour la greffe en fonction de leurs caractéristiques.

Environ 3000 follicules peuvent être posés en 3 heures pour une pratique 100% naturelle. Puisque l’opération se fait en ambulatoire, nul besoin d’une anesthésie générale et de plusieurs jours de congé : vous repartez chez vous quelques heures à peine après l’intervention.

Sous anesthésie, vous ne sentirez rien lors de l’extraction et de l’implantation des greffons, tout se fait très vite, et la peau ne subit aucun choc, donc aucun effet secondaire indésirable (ni cicatrice, ni perte de sang).

Laisser un commentaire