Immobilier

Faut-il investir dans les logements anciens ?

vieille maison ou vieux appartement

Investir dans un logement n’est pas une chose à prendre à la légère. Alors que l’on s’intéresse principalement à la rentabilité de l’investissement immobilier, il est important de prendre en considération l’ensemble des éléments inhérents à l’achat, à savoir le prix du bien, les avantages fiscaux, le coût de la rénovation etc. Pour être rentable, le taux de retour sur investissement doit être intéressant et c’est pourquoi le fait d’investir dans un logement ancien n’est peut-être pas toujours une bonne idée. En voici les raisons principales.

Prix et frais élevés

Ce que l’on appelle « frais de notaire » pour un logement ancien correspond en réalité à des frais d’acquisition. Il s’agit essentiellement de sommes perçues par le notaire pour le compte de l’Etat et des collectivités locales que le notaire encaisse pour ensuite les reverser.

Le jour de la signature de l’acte de vente, les frais suivants sont généralement exigibles : les droits de mutation, les émoluments du notaire et les déboursés.

Les droits de mutation peuvent considérablement gonfler le prix d’acquisition du logement ancien. La rémunération du notaire, quant à elle, est fixée par l’Etat et se calcule proportionnellement au prix d’acquisition du bien. Quant aux déboursés, il s’agit des sommes à payer pour les documents obligatoires dans le cadre de l’achat.

Il est important de noter, ici, qu’en cas d’achat d’un logement neuf, les frais d’acquisition sont réduits.

La sécurité

Les logements anciens ne bénéficient pas des standards et normes de sécurité des logements neufs. Ils sont conçus avec des matériaux moins performants, plus sujets aux aléas climatiques et à la dégradation au cours du temps.

Les garanties juridiques

L’achat d’un logement ancien est moins sécurisé que l’achat d’un logement neuf, même si l’acheteur peut recourir à la garantie des vices cachés une fois la vente réalisée. Certains problèmes liés aux logements anciens, ne sont détectés que très longtemps après… bien après que la garantie des vices cachés ait fini d’exister.

Les aides financières

Vous l’aurez peut-être remarqué : les aides pour financer un logement neuf sont plus intéressantes que celles qui sont relatives aux logements anciens. Il existe, en outre, des conditions spécifiques liées à ces aides, qu’il convient de connaître avant de pouvoir y prétendre.

La qualité de construction

A moins d’être un spécialiste, il est difficile de juger de la qualité du bâti d’un logement ancien. De nombreux éléments comme les installations électriques ou le chauffage peuvent passer inaperçus à l’œil nu et présenter de réels dangers à terme. Il existe néanmoins des bilans permettant de s’assurer de la qualité de plusieurs éléments et permettant d’évaluer les travaux à prévoir.

Consommation énergétique

En raison des matériaux utilisés dans la construction des bâtiments, les logements neufs s’avèrent moins énergivores que les bâtiments anciens. Pour s’en rendre compte, le diagnostic de performance énergétique est aujourd’hui obligatoire, à la charge du vendeur. Un DPE qui permet de donner un ordre de grandeur en matière de consommation énergétique. Les logements neufs, quant à eux, sont soumis à la réglementation thermique RT 2012, assurant ainsi une bonne isolation thermique.

Investir dans un logement ancien ne présente donc pas toujours que des avantages. Par ailleurs, les biens immobiliers anciens qui représentent de réelles opportunités sont souvent difficiles à dénicher. Si la tranquillité d’esprit est votre principale préoccupation, mieux vaut envisager d’investir dans le neuf.

Laisser un commentaire