Santé

E-liquide : français ou américain ?

E liquide français ou américain

Quand on décide de vapoter, on a besoin de deux éléments de base : la cigarette électronique elle-même et l’e-liquide. A ce duo peut s’ajouter les accus dans le cas où ils n’ont pas été fournis avec l’appareil. Dans les deux premiers cas, le choix est très vaste et il suffit de regarder les rayons des boutiques spécialisées pour comprendre cela. D’un côté, avoir l’embarras du choix c’est le rêve de tout vapoteur, mais d’un autre côté, cela peut devenir frustrant surtout si on est du genre indécis. Pour l’appareil proprement dit, le choix est plus facile, car soit vous optez pour un modèle classique soit pour un Mod. C’est au niveau de l’e-liquide que les choses se corsent un peu, car la gamme est très très vaste non seulement en termes de saveurs, mais aussi de provenance. Sur le marché, les plus appréciés sont les e-liquides américains et les e-liquides français. Quelles différences y a-t-il entre les deux ?

A quoi sert l’e-liquide ?

Le liquide est à la cigarette électronique ce que le tabac est à la cigarette traditionnelle. Autrement dit, l’appareil ne peut fonctionner sans ce fameux liquide puisque c’est lui que le dispositif va transformer en vapeur. Ainsi, que vous utilisiez un eliquide américain importé des USA ou un e-liquide made in Franc, leur rôle reste semblable.

Pour ce faire, tout commence au niveau de la batterie ou des accus. Ces derniers ont pour mission de délivrer un circuit électrique à travers l’appareil. Ce circuit sera ouvert ou fermé quand vous cliquez sur le bouton ON/OFF. Quand vous l’enclenchez, l’électricité produite va se transmettre dans les fils résistifs lesquels entourent la bobine de la résistance. Celle-ci va alors se réchauffer et la chaleur qu’il dégage va être transmise à la mèche en coton imbibée d’e-liquide. Ladite mèche plonge effectivement dans le réservoir d’e-liquide et entre directement en contact avec ce dernier. Quand la mèche est réchauffée, l’e-liquide qu’elle contient va s’évaporer et dégager de la vapeur.

Il est important que la mèche soit toujours bien imbibée, car si la partie en contact avec la résistance venait à sécher et que vous enclenchiez le dispositif, vous aurez très vite un goût de brûlé dans la bouche et la vapeur peut contenir des substances nocives. Pour éviter cela, le réservoir doit toujours être bien rempli. Le vérifier est à faire tous les jours et si besoin est, rajoutez un peu de liquide.

Quand vous rajoutez du liquide, veillez à n’associer qu’un seul et même e-liquide, car sinon, la saveur sera toute autre. Dans le cas où vous souhaitez changer de liquide, mieux vaut démonter le réservoir, le nettoyer et si possible, remplacer la mèche en coton. Cela vous permettra d’avoir une nouvelle saveur bien distincte de la précédente.

Quelle différence y a-t-il entre l’e-liquide américain et l’e-liquide français ?

Il n’y a pas grande différence entre les deux si ce n’est en ce qui concerne la teneur de la base utilisée. En effet, les e-liquides américains ont tendance à être plus sucrés du fait de la forte présence de glycérine végétale. En France, on privilégie surtout le propylène glycol comme base.

Il n’est donc pas surprenant si les liquides pour cigarette électronique made in America adoptent des noms gourmands, fruités et exotiques. L’avantage avec leur forte teneur en glycérine végétale c’est qu’ils dégagent plus de vapeur, mais la saveur reste assez légère. Leur petit hic, c’est que la glycérine végétale encrasse plus vite le dispositif, donc un entretien régulier s’impose.

Goût et sensations

En ce qui concerne les e-liquides contenant plus du propylène glycol, ils offrent une saveur plus prononcée, mais la quantité de vapeur est moindre par rapport à celle générée par la glycérine végétale. Cela explique pourquoi ces liquides produisent un hit plus intense au niveau de la gorge. Pour ceux qui veulent vapoter ce type de liquide sans avoir un hit trop fort dans la gorge, il suffit de réduire la température de chauffe du dispositif ou de choisir un liquide contenant une même quantité de glycérine végétale et de propylène glycol.

Soulignons qu’à elles deux, ces deux substances forment la base des e-liquides. Que ce soit dans les e-liquides américains ou français, elles sont souvent associées entre elles pour avoir un bon équilibre entre saveur et quantité de vapeur. Dernièrement toutefois, on trouve de plus en plus de liquide seulement composé de glycérine végétale en guise de base. Pourquoi ? Parce que le propylène glycol est réputé pour engendrer des irritations au niveau de la gorge et de la déshydratation. Ce ne sont pas des effets graves puisqu’ils disparaissent rapidement, mais certains vapoteurs se disent gênés par ces sensations.

Dans tous les cas, sachez que glycérine végétale comme propylène glycol sont non toxiques pour notre organisme. D’ailleurs, on les retrouve déjà dans divers produits de la consommation comme le dentifrice. Le fait d’en vapoter n’expose à aucun risque majeur à condition de ne pas chauffer le dispositif à la température de combustion de 900°C. Il est formellement conseillé de se limiter à 300°C.

Laisser un commentaire