Beauté

Compléments capillaires, perruques : pour qui et quand en porter ?

Par fantaisie ou par nécessité, les Français n’hésitent pas à mettre la main à la poche pour se payer des compléments capillaires. Il faut dire que la qualité est au rendez-vous et que l’appréhension des « faux cheveux » s’estompe grâce à l’apport des icônes culturelles comme Bilal Hassani. De plus, avec les nouvelles techniques de pose, porter une perruque passe inaperçu et changer de tête devient un jeu du quotidien. Suivez le guide pour un tour d’horizon au cœur de cette tendance qui ne connaît pas la crise.

Boom du marché des perruques : naissance d’une nouvelle tendance

Le marché des perruques et des compléments capillaires est aujourd’hui estimé à plus de 600 millions d’euros en Europe et à 190 millions d’euros en France (Associated Press). Ces chiffres sont en hausse depuis cinq ans et traduisent la demande très élevée d’une clientèle de plus en plus exigeante. Pour illustrer l’ampleur du phénomène des perruques dans l’Hexagone, il suffit de voir l’affluence des internautes sur le site de la boutique d’Aderans France, spécialiste des solutions capillaires. Et le récent engouement pour les perruques en cheveux naturels a fini par placer les compléments capillaires parmi les secteurs émergents les plus prometteurs.

À l’instar de nos voisins américains, les Français ont adopté la perruque parmi les accessoires indispensables pour composer un look tendance. Aujourd’hui, l’amour des coiffures décalées s’est exporté des podiums des défilés de mode à la vie de tous les jours. Mèches rebelles, perruques aux couleurs fantaisistes ou encore extensions plus vraies que nature, tout y passe. Et rien n’est trop beau ni trop extravagant pour ces accros de la mode. Pour en juger, il suffit de passer en revue les tendances look du moment : punk coloré, coupe afro frisée, mais aussi l’intemporelle perruque blonde.

Perruques

Une perruque, une histoire !

Pourtant, le secteur de la mode à lui seul n’explique pas cet essor fulgurant des compléments capillaires. Pour comprendre cet engouement, il faut aussi considérer l’explosion de la demande médicale. En effet, l’institut national du cancer a révélé que 7 millions de Français souffrent d’une perte de cheveux chaque année. Bon nombre de ces personnes qui optent pour la perruque sont des femmes. Certaines subissent les effets post-partum tandis que d’autres voient leurs cheveux chuter à la ménopause. Par ailleurs, les patients souffrant de cancers voient aussi à travers une perruque le moyen de masquer les effets de la chimiothérapie. 78% des patientes qui se battent contre le cancer achètent une perruque lorsque leurs cheveux commencent à tomber.

De leur côté, la majorité des hommes victimes de calvitie disent préférer porter une perruque que procéder à un implant capillaire. D’autant plus que l’arrivée de nouvelles techniques de pose a réussi à placer définitivement les prothèses capillaires dans les mœurs masculines. En effet, les compléments capillaires sont devenus discrets et imperceptibles grâce aux bases « lace ». Elles sont d’ailleurs résistantes à la sueur et profitent d’une tenue à longue durée.

Les perruques sont aujourd’hui devenues le pari gagnant de cette nouvelle génération d’hommes attachés plus que jamais à leur virilité.

Laisser un commentaire