Internet / Webmarketing

Ce qu’il faut savoir sur l’hébergement web à l’étranger

Vous voulez créer un site internet, mais vous êtes novice dans ce domaine ? Avant de vous lancer, vous devez savoir qu’un site web doit toujours comprendre un hébergement web, un nom de domaine ainsi que les fichiers du site. En profitant des avancées technologiques, il est désormais possible d’héberger son site à l’étranger. Nous vous proposons d’ailleurs une petite mise au point sur les particularités d’un hébergement web à l’étranger.

Héberger son site au Québec et la protection des données

Externaliser votre site web signifie que vos bases de données ainsi que vos courriels sont régis par les lois du pays prestataire de services. Un hébergement web au Québec par exemple est réglementé par le système juridique canadien. Même si vous êtes citoyen français et que votre site web est hébergé dans cette partie du Canada, vous serez assujetti aux lois et règlements canadiens.

À titre d’information, le Canada est l’un des pays qui est très strict en termes de droits à la vie privée en ligne. De ce fait, les lois au Québec ont été conçues conformément à la réglementation européenne RGPD. Il s’agit d’une loi sur la protection des données personnelles, en vigueur depuis le mois de mai 2018. Plus spécifiquement, toutes les entreprises travaillant avec une clientèle européenne doivent se conformer au RGPD.

Vous bénéficiez ainsi de plus de protection sur vos renseignements personnels enregistrés sur les serveurs à l’étranger. Toutefois, le fait de choisir un hébergement web au Québec ne vous donne pas la possibilité de contourner la loi pénale française. Vous vous exposeriez à un risque de poursuites en cas d’infractions commises sur internet.

serveur site web

Les particularités d’héberger son site à l’étranger

Puisque le réseau internet permet de couvrir le monde entier, vous pouvez maintenant faire héberger votre site ailleurs que sur le territoire français. Il s’agit d’un moyen d’améliorer le référencement naturel de votre site grâce à l’adresse IP. Avec la concurrence qui devient de plus en plus rude pour les entreprises, héberger son site à l’étranger devient une solution incontournable.

Un grand nombre de sociétés performantes apparaissent tous les jours. L’hébergement de votre site en dehors du territoire français s’articulera donc autour de deux offres majeures. L’une concerne l’hébergement mutualisé, tandis que l’autre est une offre d’hébergement dédié.

L’hébergement mutualisé permet de se partager un seul et même serveur, ce qui vous permettra de réduire vos coûts. Par ailleurs, il est facile d’utilisation et de configuration à l’aide d’outils mis à votre disposition. L’hébergement dédié quant à lui, est une solution de location d’un serveur complet auprès de l’hébergeur. Vous avez de cette manière à votre disposition toutes les ressources du serveur. Vous pourrez également opter pour un cloud privé. Ce type d’hébergement consiste à vous fournir un espace virtuel personnel et qui répond à vos demandes et besoins.

Nom de domaine en .fr et un hébergement à l’étranger

Les serveurs à l’étranger offrent de bonnes garanties de disponibilité. Le nom de domaine est en quelque sorte votre identité sur la toile. Par conséquent, il a un rapport avec votre marque ainsi que votre activité. Notez que l’enregistrement d’un nom de domaine à l’étranger est ouvert à tous.

L’extension en .fr est celle qui est officielle en France, ce qui implique en général d’être sur le territoire français géographiquement. En faisant appel à des prestataires de services localisés à l’étranger, vous pouvez faire en même temps l’enregistrement de votre nom de domaine et l’hébergement du site. En partant de ce fait, il est donc tout à fait possible d’avoir une extension en .fr tout en ayant le site hébergé à l’étranger. Cela dépend de vos choix et de vos préférences, dans la mesure où cela peut avoir un impact sur la performance du site.

Laisser un commentaire