Sport

Comment bien choisir ses chaussures pour le Volley-ball en salle ?

chaussure sport

Vous vous êtes finalement décidé à vous mettre au volley-ball en salle. Pour pouvoir aller sur le terrain, il vous faut l’équipement adéquat : short, T-shirt, genouillères et surtout chaussures adéquates. En effet, le volley nécessitant beaucoup d’effort physiques et de bons appuis sur le sol, bien choisir ses chaussures est primordial (au risque de se blesser !) pour bien pratiquer ce sport en salle. Ci-dessous vous sont proposées toutes les astuces pour faire le bon choix.

Pourquoi est-il important de bien choisir ses chaussures pour pratiquer le volley-ball en salle ?

Avant de vous présenter les différents critères de sélection, il est nécessaire de comprendre l’importance d’avoir une chaussure adaptée au volley-ball en salle. En effet, une bonne chaussure de volley vous protège contre les blessures (comme les tendinites, entorses, foulures et autres traumatismes articulaires) en amortissant les chocs et en vous agrippant au sol. En plus de cela, elle améliore vos performances sur le terrain.

Critères de sélection d’une bonne chaussure de volley-ball en salle

Une bonne chaussure de volley-ball en salle doit être stable et avoir une semelle ultra adhérente

Tous les amateurs de volley-ball en salle vous diront qu’il leur est déjà arrivé de louper une balle à cause d’une glissade liée au manque d’appui. Une bonne chaussure de volley doit être stable et antigrippante, pour permettre à l’ensemble des appuis d’être fermes et sûrs si je reprends les mots des spécialistes de Passion Volley Ball.

C’est pourquoi la semelle intermédiaire, située à l’intérieur de la chaussure, est faite d’un matériau qui absorbe bien les chocs, pour assurer la stabilité de la chaussure. La semelle extérieure elle, est faite d’un matériau très résistant à l’usure due aux frottements, tout en permettant une adhérence maximale au sol.

Une bonne chaussure de volley-ball en salle doit être légère, résistante, assurer un bon maintien du pied et être respirante

Le volley nécessite des déplacements rapides en permanence. Ainsi, pour rester dynamique et fluide, il est impératif que les chaussures aient un poids minimal et une extrême résistance aux différentes sollicitations. De plus, pour minimiser les risques de blessure, une bonne chaussure de volley est équipée de barres rigides qui assurent un bon maintien du pied dans la chaussure.

Pour un confort optimal, une bonne chaussure de volley-ball en salle est revêtue à l’extérieur d’un matériau perméable (tissus), permettant aux pieds de respirer et ainsi d’éviter l’humidité liée à la transpiration. Ceci vous permettra d’être à l’aise tout en jouant et réduira considérablement les risques de développement de champignons entre vos orteils.

Et surtout… une bonne chaussure de volley-ball en salle doit avoir un bon amorti

Un bon amorti de chaussure est primordial pour protéger votre dos et vos articulations. Jouer au volley avec des chaussures sans amortis vous expose à des traumatismes musculaires et articulaires lors des sauts. C’est pourquoi les chaussures de volley-ball en salle intègrent une bulle d’air ou un gel d’amortissement au niveau du talon et / ou à l’avant de la chaussure, qui absorbent les chocs.

Les types de chaussures de volley-ball en salle

Vous trouverez sur le marché 2 types de chaussure pour pratiquer votre sport préféré : les chaussures basses et les chaussures hautes. Les chaussures basses ont l’avantage d’être un peu plus légères que les chaussures hautes, et offrent plus de liberté dans les mouvements. Mais, elles ne protègent pas bien les chevilles. C’est pourquoi les chaussures basses sont vivement déconseillées à ceux qui ont déjà eu des entorses.

Les chaussures hautes quant à elles offrent une protection maximale à vos chevilles et sont plus stables que les chaussures basses. Mais elles ont l’inconvénient d’être un peu plus lourdes que les chaussures basses, ce qui peut être gênant lors des attaques.

Comment connaître sa pointure ?

Il est très facile de déterminer sa pointure de chaussure de volley, en 3 étapes.

Etape 1 : Mesurez la longueur de votre pied

Il vous faut mesurer (en cm) la longueur de votre pied le plus long (en général pied gauche pour les gauchers et pied droit pour les droitiers), entre l’extrémité de l’orteil et la pointe du talon.

Etape 2 : Définissez la longueur en effort du pied

Il s’agit pour vous de prévoir une petite marge supplémentaire sur la longueur du pied précédemment mesurée (en général 0,5 cm), pour prendre en compte le fait de porter des chaussettes et aussi le fait que le pied a tendance à gonfler lorsque vous êtes en mouvement.

Etape 3 : Utilisez un guide des tailles

Une fois la taille en cm de votre pied (y compris les marges) connue, il vous suffit juste de trouver l’équivalent en pointure, en utilisant un guide de tailles.

Laisser un commentaire