Psychologie

5 astuces pour vaincre votre timidité

entreprise humaine

Vous êtes de nature réservée et introvertie ? Vous n’êtes pas forcément à l’aise en présence d’autres personnes, surtout lorsqu’il s’agit d’inconnus ? Cette timidité peut parfois être dérangeante au quotidien, aussi bien dans un contexte professionnel que personnel. Même si la timidité a des manifestations et des degrés différents d’une personne à l’autre, le point commun est un repli sur soi et un sentiment d’inconfort au contact d’autres personnes. Si vous voulez lutter contre votre timidité, découvrez ces 5 astuces :

1.    Pratiquez la visualisation positive

En cas d’interaction avec d’autres gens, une personne timide aura naturellement tendance à imaginer le pire. Elle va anticiper les échanges et s’attendre à ce qu’ils se déroulent mal. En complément, un timide est également peu sûr de lui, de ses propos, de ses qualités, etc. Il va automatiquement se sentir inférieur aux autres et se dévaloriser. Tous ces éléments combinés sont à l’origine du repli sur soi.

Pour contrer cette tendance, essayez donc de pratiquer la visualisation positive. À l’opposé du pessimiste du timide, il s’agit au contraire d’envisager les choses sous un angle favorable. Pour cela, efforcez-vous de visualiser la future interaction sociale de manière avantageuse et répétez-vous des choses positives : « Je vais y arriver. Tout se passera bien. J’ai des choses intéressantes à dire. Personne ne va me juger ».

2.    Allez-y progressivement

Ensuite, si votre objectif est d’être moins timide, vous ne pouvez pas espérer devenir extraverti en deux semaines. Il faut accepter le processus et avancer à votre rythme. L’idée est d’évoluer de manière progressive ; si vous êtes trop ambitieux dès le départ, vous risquez de ne pas supporter le chamboulement et de revenir à votre état initial (avec potentiellement un blocage en plus).

Le mieux est donc de vous fixer de petits challenges réguliers, en augmentant doucement leur difficulté. Par exemple, commencez par boire un verre avec quelques amis dans un lieu public. Si vous êtes casanier, c’est déjà un premier pas. Puis, participez à une soirée avec des amis et un ou deux inconnus. Sans nécessairement converser avec elles, rencontrer de nouvelles personnes est un niveau supplémentaire. La fois suivante, discutez avec ces connaissances récentes et osez parler à l’ensemble du groupe. Ainsi, vous avancerez à petits pas, et votre timidité s’estompera progressivement.

3.    Compensez votre timidité au travail par une bonne préparation

Souvent, le milieu professionnel est encore plus angoissant pour un timide. En plus des contacts avec d’autres personnes, la possibilité d’être évalué et jugé ajoute un stress supplémentaire. C’est ce qui renforce le sentiment d’infériorité et la tendance à se dévaloriser. Manquant de confiance en lui, le timide est peu sûr de son travail et redoute d’autant plus les interactions professionnelles.

Si c’est votre cas, vous avez certainement horreur des réunions ou des rendez-vous durant lesquels vous devez faire une présentation. Peu importe la taille de votre audience, voici un conseil qui vous aidera à mieux dompter votre timidité : préparez votre présentation. Avec une bonne préparation, vous pourrez mieux vous concentrer sur votre intervention plutôt que sur vos interlocuteurs. Vous risquerez moins de perdre le fil de votre présentation, de chercher vos mots ou d’oublier des informations.

Concrètement, notez les éléments clés de votre présentation dans un bloc note personnalisé. Le mieux est d’inscrire le plan de votre intervention, avec quelques mots ou phrases clés. Si vous en avez vraiment besoin, vous pouvez aussi écrire votre texte mot pour mot. Mais vous aurez alors plus de difficultés à vous en éloigner si quelqu’un pose une question par exemple. À ce sujet, veillez aussi à anticiper les questions qui pourraient survenir et préparez des réponses. Notez tous ces éléments dans votre bloc note personnalisé (votre entreprise peut certainement vous en fournir en en commandant sur le site de Maxilia).

4.    Arrêtez de vous comparer aux autres

Quatrièmement, pour réussir à booster votre confiance en vous, il faut absolument arrêter de vous comparer aux autres. En effet, votre timidité crée un biais de perception, qui vous pousse automatiquement à identifier les qualités des autres et vos propres défauts (parfois même à tort !). C’est avec ces comparaisons erronées que vous vous sentez rapidement inférieur aux gens.

L’idée est donc d’arrêter de vous comparer aux autres, pour vous concentrer davantage sur vous-même. Bien sûr, rien ne vous empêche de vous inspirer des personnes qui présentent des qualités que vous aimeriez développer. Mais ne les placez pas sur un piédestal en imaginant que vous ne parviendrez jamais à atteindre leur niveau. Vous en êtes capable !

5.    Soyez fier de vous

Pour finir, il est important d’être fier de vous. La timidité relevant surtout d’un manque de confiance en soi et d’une tendance à la dévalorisation personnelle, les grands timides se sentent rarement satisfaits d’eux-mêmes. Pour renforcer votre estime de vous, vous devez donc reconnaître vos qualités et vos succès. Vous n’êtes pas moins bon ou moins important que d’autres personnes.

En prenant conscience de vos atouts, vous pourrez mieux les exploiter et les mettre en valeur, ce qui vous aidera à lutter contre votre timidité. De même, célébrer vos propres succès aura un effet de « renforcement positif », qui vous encouragera à poursuivre vos efforts. Et de manière générale, combattez votre propension naturelle à voir le négatif, pour vous concentrer sur le positif.

Conclusion

Grâce à ces conseils, vous prendrez progressivement confiance en vous. Même si vous ne deviendrez pas un grand extraverti, vous serez un peu plus à l’aise en présence d’autres personnes et les relations humaines seront moins inconfortables pour vous. Alors bon courage !

Laisser un commentaire